Devenir qui l’on est

Changer

Selon Jacques Salomé, changer n’est pas devenir quelqu’un d’autre, c’est devenir qui on est et l’accepter. Je dirais en plus que c’est s’accepter tel que l’on est déjà présentement avant toute transformation ici et maintenant. L’acceptation de soi, avec gratitude, est le premier pas vers le changement. Qu’en dites-vous?

Changer-selon-Salomé

Changer, c’est continu

Changer, c’est un processus en continu. Quelquefois, ça donne des secousses, quelquefois, la croissance se fait selon les saisons du coeur, de l’âme, selon les épisodes de vie en étant le rédacteur ou la rédactrice de son histoire de vie. C’est rarement linéaire tout en étant exclusivement et uniquement dans le moment présent.

Changement-est-constant

François

 

Paradoxe

Parfois, il y a un paradoxe entre ce que ton coeur ressent et ce que ta raison voudrait comprendre. La paix vient lorsque la solution s’affiche dans l’acceptation de l’un et de l’autre et non pas dans la confrontation.

Parfois-il-y-a-un-paradoxe

Travailler sur soi ?

« Work harder on yourself than you do on your job. » — Jim Rohn

Je traduis librement : « Travaillez avec plus d’ardeur sur vous-même que vous travaillez fort à votre carrière » — Jim Rohn

C’est curieux comme cette phrase me heurte dans mes convictions profondes. Je ne crois pas au travail difficile et pénible sur soi comme si c’était de la matière, comme si c’était une montagne à creuser pour y faire passer un tunnel ou une autoroute ! La Vie s’en charge. La vie nous confronte, juste comme un miroir, à nous ramener nos incomplétudes. Que doit-on faire devant nos incomplets ? Vouloir remplir à tout prix, changer, s’améliorer, devenir plus, mieux, meilleur ? Ou accepter ? Notre réaction détermine le degré de difficulté de ce « travail » à faire sur nous-même. Dans ma perspective, le seul « travail » que nous ayons à mener, c’est celui d’accepter et d’aimer l’âme que nous sommes dans l’environnement humain, social et temporel que nous avons choisi, élaboré, maintenu ou fait évoluer. Est-ce du travail volontaire conscient, intellectuel, cérébral ? Non, c’est un travail du coeur et de l’âme.

Ce n’est qu’à partir de ce point, une fois que l’unité est désirée entre le moi et l’Univers, que la transformation est possible.

Qu’en dites-vous?

Paroles quotidiennes positives

Vous êtes la seule personne avec qui vous allez passer le plus de temps tout le reste de votre vie.

Ayez des mots gentils tous les jours pour vous, des mots accueillants, des mots d’amour inconditionnel.

mots_gentils_tous_les_jours